Fortissimus | Visions d'artistes

Au fil des ans, des illustrateurs, des peintres, des sculpteurs, des auteurs, ont rendu, chacun à leur façon, un hommage à Louis Cyr, le reconnaissant généralement comme l'Homme le plus fort de tous les temps.


(Artiste anonyme)

1892

Le 12 mai 1892, le journal LOUP-GAROU de Montréal publia la première caricature de Louis Cyr, alors que, revenu d'Angleterre, il avait été proclamé l'Homme le plus fort du monde.

1908

En 1908, l'illustrateur et journaliste Albéric Bourgeois produisit une vingtaine de dessins pour le quotidien La Presse à l'occasion de la publication des Mémoires de Louis Cyr.

1967

En 1967, l'auteur et artiste Jack Tremblay créa plusieurs illustrations de Louis Cyr. Il a notamment rendu hommage au talent de "violoneux" du célèbre homme fort.

C'est aussi en 1967 que l'auteur-compositeur-interprète Jean-Pierre Ferland, déjà lauréat du Prix d'interprétation au troisième Festival de Sopot, en Pologne et du Prix du meilleur auteur-compositeur-interprète au festival du disque de Montréal (1965), rend hommage à Louis Cyr, tout comme le fera Félix Leclerc pour Victor Delamarre et Gilles Vigneault pour Jos Montferrand.

La chanson, intitulée simplement LOUIS CYR remportera un grand succès en France, ainsi que l'écrira, dans La Presse du 11 mars 1967, le correspondant de La Presse à Paris, Pierre Saint-Germain.

LOUIS CYR
(extraits)

M'écouteriez-vous si je vous disais
Qu'il était plus fort qu'une paire de taureaux
Qu'il venait à bout quand il le voulait
D'un cheval sans licou lancé au galop
Qu'il croquait du verre sans cracher du sang
Qu'il pouvait l'ver de terre un char de ciment

Louis Cyr

Et me croiriez-vous si je vous disais
Qu'il crevait un loup avec une seule main
Qu'il tirait un train comme je lève un sou
Qu'il plantait un clou avec un coup de poing
Qu'il cassait une chaîne rien qu'en s'étirant
Qu'il couchait un chêne comme on couche un enfant

Louis Cyr

1969

1969

En 1969, le sculpteur Robert Pelletier a réalisé la première statue monumentale de Louis Cyr, à l'initiative du petit-fils de ce dernier, le docteur Gérald Aumont. L'œuvre coulée en fonte, a été placée dans l'ouest de Montréal. Le moule de cette statue est aujourd'hui au Musée de la civilisation de Québec.

1982

1982

En 1982, les Entreprises Weider ont mis en marché une statuette recouverte de bronze, inspirée de la statue de Louis Cyr érigée à Montréal. Issue d'un artiste anonyme, l'œuvre, haute de quelques 40 centimètres, fut offerte en tirage limité.

1997

1997

En 1997, l'auteur Bryan Perro écrivit une pièce de théâtre intitulée : Fortia Nominat Louis Cyr. L'œuvre, d'inspiration surréaliste, évoque les grands moments de la vie de Louis Cyr sur fond de son dernier affrontement, en 1906, contre Hector Décarie.

2003

2003

À l'occasion du 140e anniversaire de la naissance de Louis Cyr, le sculpteur montréalais Michel Binette a créé, en mai 2003, une œuvre de bronze intitulée FORTISSIMUS. La sculpture commémore l'exploit réalisé par Louis Cyr, le 19 janvier 1982, au Royal Aquarium Hall de Londres, soulevant du bras droit, de façon stricte, un haltère de 273 ¼ livres.

Afin de symboliser cet exploit, le Musée du bronze d'Inverness a produit une édition limitée de 273 exemplaires numérotés de la statue. Chaque pièce est accompagnée d'un certificat d'authenticité signée par l'artiste. L'œuvre fut créée à partir d'une échelle anatomique conçue à l'aide de documents et de pièces d'archives, afin de reconstituer avec la plus grande authenticité, les mensurations, la gestuelle, la tunique athlétique et l'haltère de Louis Cyr.

(Voir CYR tout de bronze)

Le 31 mai de cette même année 2003, inspirée par l'œuvre de bronze du sculpteur Michel Binette, le romancier et scénariste Paul Ohl, auteur de la biographie de Louis Cyr, composa un poème qu'il intitula du même nom que la création de l'artiste montréalais.

FORTISSIMUS

Serait-ce lui dont le bras avait la taille de l'arbre
Le moule d'où sortit l'avenir de la race?
Serait-ce lui qui d'une main arracha le roc
Et plia le chêne de l'autre?
Serait-ce le fils du terroir promis aux plus grands exploits?

Lui qui souleva d'une poussée trente hommes de la place
Et résista au tir des meilleurs chevaux,
Lui qui conquit l'Amérique, une Reine et tous les prince par-delà l'Atlantique.
Serait-ce Samson fait homme
Qui hissa l'immense haltère à hauteur de légende?

C'est cet homme, fort comme dix
Que nul hercule ne vainquit
Lui qui ouvrit au large les portes de son pays;

Nul autre que Louis Cyr
Dans un élan de bronze
Roi de la force devenu.

PAUL OHL

2004

En septembre 2004, le peintre Marcel Lefèbvre, des Ateliers d'Art de Tilly à Saint-Antoine-de-Tilly, a peint un tryptique monochrome en hommage à trois grands exploits de Louis Cyr.

Le soulever à un bras d'une charge de 273 ¼ livres, réalisé le 19 janvier 1892, au Royal Aquarium Hall de Londres. Le tir des chevaux, parmi lesquels le plus célèbre fut réalisé le 21 septembre 1891, au Parc Sohmer de Montréal. Louis Cyr avait retenu quatre chevaux de la King Express Co, pesant au total 4 800 livres, pendant 55 secondes. Le soulever d'une plate-forme chargée de 18 hommes, une charge de 4 337 livres, réalisé le 27 mai 1895 au Austin and Stones Museum de Boston.